Monday, April 1, 2013

La nouvelle pharmacopée populaire


     La médecine populaire a toujours utilisé comme médicaments toute une gamme de produits naturels d'origine végétale,animale et minérale.
bien que plusieurs remèdes traditionnels soient tombés dans l'oubli et que les hoptaux aient pris une grande importance,cela n'a pas complètement supprimé le recours aux guérisseurs et aux rebouteux. Cependant,si la médecine populaire avait créé tout un système thérapeutique basé sur certaines analogies qui existent entre les phénomènes naturels et le corps humain en tant qu'élément de la nature (soigner le chaud par le froid et inversement par exemple), on remarque aujourd'hui l'apparition d'une nouvelle pharmacopée qui,appartement, ne repose sur aucun principe.
   Plusieurs produits de consommation courante ont été détournés de leur destination primitive pour rejoindre le rang des médicaments.Parfois ces produits sont empruntés directement à la pharmacie moderne, comme c'est le cas de la pommade ophtalmique et de l'aspirine: la première est conseillée par le guérisseur
contre  les coliques; le malade  dilue un ou deux grains de pommade dns un verre de thé chaud et avale le tout. L'aspirine,broyée,est appliquée sur les furoncles.
Si ces deux médicaments sont à la poetée de tout foyer,on reste perplexe devant l'utilisation de certains produits qui ne sont pas de consommation courante et sont
de surcroit interdits par la religion comme la bière censée venir à bout des pellicules du cuir chevelu.
Le reste de la liste est composé de beaucoup de produits ménagers comme l'eau de javel,utilisée pour soigner les yeux et les oreilles ; le savon en poudre ,pour les blessures ; le grésil, pour les hémorroïdes ; et enfin la pate dentifrice,pour les brulures. Rien ne semble expliquer le recours à ces produits
si ce n'est, et ceci n'est qu'une hypothése, leur utilisation quotidienne et la transimission de l'expérience de bouche à oreille par les ménagéres. Mais comment justifier l’utilisation des disques (micro sillons) en fumigations contre la migraine et le mélange du coca-cola et du lait concentré contre la diarrhée?
on peut signaler aussi le lait en poudre (le lait américain) qui sert plâtrer les factures au lieu du traditionnel henné, et aussi l'huile brulée des voitures (l'huile de vidange) pour soigner le teigne...
   D'autres produits naîtront avec le temps et viendront "enrichir" cette pharmacopée avec tous les risques que cela comporte.Il serait stupide de parler de génie populaire là où il faudrait plutot parler de médecine du pauvre.
    Mais on ne peut que constater la naissance d'une pharmacopée qui est comme une dîme payée au "modernisme"


0 التعليقات:

Post a Comment